CROISEMENTS


1er et 2 avril 2017

" Un évènement autour d'artistes, porteurs contemporains d'une
tradition ancestrale, d'un rituel, dansé ou chanté. 
" 

Merci pour tous vos DONS qui nous ont aidés à faire venir nos amis danseurs turcs : Omer Ongun et Levent Soy

 

Programme

Equipe

Partenaires

Editions précédentes

 

                   

 

 

Samedi 1er avril  
Programme

14h30 – 16h30 : Atelier danse ouvert à tous niveaux (Grande salle) - avec Levent Soy et Omer Ongun.

Danses turques, kurdes et lazes (région de la Mer Noire) aux rythmes asymétriques.

 

14h30 – 16h30 : Croisements des enfants (Petite salle) – Atelier "Danser dans le monde", pour les 7-10 ans, avec Giovanna Papargiola.

Giovanna Parpagiola enseigne la danse aux enfants au sein de la compagnie Anou Skan. Elle aime insuffller le goût du corps en mouvement et en "osmose" avec la musique, voici l'axe de cet atelier. Un rythme nous emporte, un chant, dans l'espace ou en cercle. On visitera des pays et des peuples pour voir leurs moeurs, leurs rituels, entendre leurs musiques traditionnelles. De Sibérie à la Méditerranée, on apprendra quelques bout de danse ensemble, on sera en voyage !

17h – 18h : Conférence participative – les danses d’Italie du Sud – Pizzica pizzica, Tarentella – avec Federica Melcore.

La pizzica pizzica est une danse populaire des Pouilles, mais avant tout elle est une musique, elle est une tradition. Auparavant on dansait pendant les fêtes en famille ou pendant les fêtes religieuses, c’était une danse entre homme et femme ou même entre personnes du même sexe. La pizzica pizzica peut donc avoir plusieurs fonctions : une fonction ludique, d’amusement, ou même de défi entre deux hommes et une fonction thérapeutique lorsqu'elle est liée au rite du tarantisme, la morsure mythique de la tarantule qui fait encore l’objet d’études de danseurs et musiciens. Musique basée sur le rythme du tambourin, elle est une danse riche en symboles liés au monde antique et paysan, à l’histoire du bassin Méditerranéen. Danse de libération et de partage, qui nous permet d'exprimer notre personnalité, et dans la chaleur du cercle rituel de la danse : se rencontrer, s'amuser, se connaître.

 

18h – 18h15 : Ouverture poétique et musicale – Avec Gislaine Drahy (lecture) et Carole Marque Bouaret (clarinette, voix).

 

***

Pause repas, accueil du public pour la soirée  //  Restauration légère, quiches, tartes, boissons seront proposées

***

 

20h à 22h : Soirée Croisements

Discours de bienvenue

20h15 - 20h30 : « Performance d’Istanbul » avec Levent Soy et Omer Ongun.

20h30 – 21h30 : « Jardin d’Ivresse »Compagnie Anou Skan, Création 2016-2017 - avec Sophie Tabakov, Laurent Soubise, Soufiane Desroziers et Abbas Jannesari.

La création Jardins d'Ivresse est née en plein état d'urgence, à l'instant où la chorégraphe Sophie Tabakov apprend le 2 février 2016, par hasard, l'exécution du poéte iranien Hashem Shaabani.

Un état d'urgence en France...
Un état d'ivresse dans le monde...

Une promesse citoyenne où la danse devient un impératif de mémoire et de conscience.

 

21h30 – 22h : « Cercle commun » : Les artistes invitent à danser le public sur le plateau, accompagnés par la musique electro de Soufiane Desroziers, pour un set electro-world-transe

Nous retrouvons des pas dansés lors de l'atelier de l'après-midi.

Dimanche 2 avril  

10h – 11h30 : Atelier danse ouvert à tous niveaux - avec Levent Soy et Omer Ongun.

Danses Turques, Kurdes, Lazes (région de la Mer Noire).

 

12h – 13h : Atelier danse Italie du Sud – Pizzica Pizzica, Tarentella, à la découverte des tarentelles de l’Italie du sud avec Federica Melcore.

L’atelier est conçu pour tous ceux qui désirent s’approcher de l’univers de tarentelles de l’Italie du Sud, même en n’ayant aucune expérience dans la danse.
La méthode proposée se focalise sur l’écoute du corps et la perception de ce dernier dans l’espace, en liaison avec la musique et les autres danseurs. L’objectif est d’amener les participants à la découverte de nouveaux rythmes et traditions, et de pouvoir partager leur force et leur signification.

***

Pause repas // Restauration légère, quiches, tartes, boissons seront proposées

***

14h à 16h : Projection du film « Violeta », de Andrés Wood, avec Francisca Gavilan.

Meilleur film festival de Sundance 2012.

Violeta Parra, chanteuse, poète et peintre est une véritable icône de la culture chilienne. Le film de Andrés Wood retrace le destin de cette femme hors du commum, porteuse de la mémoire chantée des peuples Andins et des chants des ouvriers et travailleurs agricoles. Un film bouleversant.

Présentation du film par Marcello Sepulveda (compagnie Maguy Marin, compagnie TramaLuna). 

Film déconseillé aux moins de 12 ans.

 

16h30 – 16h45 : Ouverture poétique et musicale – Avec Claire Terral (voix) et Carole Marque Bouaret (clarinette, chant).

16h45 – 17h15 : Concert « Mahaleb » - Duo clarinette, voix, accordéon, répertoire Turquie – Arménie, avec Carole Marque Bouaret et Elsa Ille.

Mahaleb est le nom d'une épice que l'on trouve dans la cuisine turque, arménienne et syrienne... Les instruments et la voix invitent à visiter les paysages ventés des hauts-plateaux où se croisent aventures et nostalgie.

Pour en savoir plus sur la création : www.facebook.com/Mahaleb1

 

17h15 – 17h30 : « Performance croisée Istanbul / Lyon » - avec Levent Soy, Omer Ongun, Sophie Tabakov, Laurent Soubise, Noëmie Marchaland, Betul Zenginobuz. 

La danse des grues cendrées, tirée du Djem Alevi (rituel du Sama'a).

17h30 – 18h : « Cercle commun », les artistes invitent à danser le public, sur le plateau… pour finir ensemble !

 

 

 

 

 

 

 

Notre équipe

Sophie Tabakov : Conception et programmation artistique

Assistée de

Laurent Soubise : Gestion du sensible et de l'administratif

 

Jérôme Allaire : Régie lumière et son

Avec

François Gauriaud : Régisseur RAMDAM

 

Didier Dematons : Vidéaste

 

Pierre-Luc Feschet : Cuisinier

 

Noëmie Marchaland : Conception site Internet et coordination Croisements

 

Les bénévoles : A venir... Toute aide est la bienvenue, n'hésitez pas à nous contacter.

 

LES ARTISTES 2017 

ANOU SKAN

portrait

Sophie Tabakov est danseuse, chorégraphe et poète. Elle se consacre à la danse à l’âge de 14 ans et suit l’enseignement de Wes Howard, Margaret Jenkins et Michel Hallet Eghayan. Elle a reçu le prix Villa Médicis Hors Les Murs en 1992 et fonde la compagnie Anou Skan en 1993 avec Laurent Soubise. Plus de 20 ans d'aventures artistiques mêlant la rencontre avec les cultures du monde et la danse, les installations participatives dans le paysage urbain, pour des festivals nationaux et internationaux (Biennales de la Danse de Lyon, Festival de Roveretto Italie, Festival D’Argos en Grèce, Nuits des Musées en Bulgarie…). Elle étudie le chant sacré et traditionnel grec, et poursuit depuis 2007 un chemin de danses, chants, et rythmes avec les cultures grecques, balkaniques et persanes. En 2012 elle invente le festival « Croisements » : champ de rencontres et de créations autour de la transmission et des cultures ancestrales. Elle est actrice et danseuse dans le film « Sur Quel Pied danser » de Paul Calori et Kostia Testut (sorti en 2016).

 

portrait

Laurent Soubise licencié en sciences naturelles et sciences de l’éducation de l’université Lyon 2, il abandonne le métier de professeur à 26 ans pour devenir danseur. Diplômé de la méthode Danis Bois (Psychopédagogie perceptive et gestuelle du sensible), il fonde la compagnie Anou Skan avec Sophie Tabakov en 1993 : 20 ans d'aventures artistiques mêlant la rencontre avec les cultures du monde et la danse, ou installations participatives dans le paysage urbain, pour des festivals nationaux et internationaux. Il termine cette année des études en Master de Philosophie.

 

Compagnie BGST

Levent Soy, Omer Ongun et Betul Zenginobuz de la Compagnie BGST (Bogazici Performing Art Ensemble) d’Istanbul.

Déjà invités lors de la 3ème édition, nous souhaitons renforcer et poursuivre le lien entre nos deux compagnies. BGST s’est créé conjointement au groupe de musique « Kardes Turkuler », dans les années 90 à Istanbul. Les 2 formations travaillent ensemble, dans un vieil immeuble du quartier de Beyoglù, leur quartier général… Collectage de danses et de musiques des minorités de la Turquie, créations à partir de ces héritages multiples et transmission au sein de l’Université Boyaziçi.

 

Pour en savoir plus sur la compagnie : www.bgst.org/listele/yazar

portrait

Omer Ongun est danseur, acteur, enseignant en communication et interculturalité à Istanbul. En tant qu’enseignant chercheur, il est invité dans les universités du monde entier. Omer a commencé à étudier et danser les danses traditionnelles de l’Anatolie lorsqu’il était étudiant à l’université Bogazici d’Istanbul. Ses principales recherches vont aux danses de la Mer Noire et aux danses Tziganes. Il est un membre actif de BGSP.

portrait

Levent Soy est danseur, chorégraphe, enseignant et éclairagiste à Istanbul. Levent est l’un des fondateurs de Bogazici Performing Art Ensemble (BGST) et de Kardes Turkuler (Chants de la Fraternité), projet basé sur l’idée d’une paix fraternelle, représentant la richesse multiculturelle et la diversité des danses et musiques d’Anatolie.
Depuis 1995, BGST rassemble des amateurs et des artistes professionnels autour de projets artistiques, pédagogiques, et des activités de recherches.

portrait

Betul Zenginobuz est danseuse et professeur de mathématiques à Istanbul. Elle a commencé la danse lorsqu’elle était étudiante à l’université Bogazici. Aujourd’hui membre du BGST elle prend part à la recherche concernant les cultures dansées de différents groupes ethniques dans l’Anatolie et les Balkans, ainsi qu’à leur présentation sur scène. La culture Alevi est son centre d’intérêt majeur, elle pratique et partage son expérience dansée dans le Semah Alevi.

portrait

Didier Dematons, après des études de sciences naturelles et une formation audiovisuelle basique, embarque sa caméra auprès d’une association humanitaire lyonnaise. Ce sera le début de multiples voyages, et de reportages à travers le monde : de la Pologne de Solidarnosc à la Roumanie de Ceausescu, de l’Irak en pleine guerre du golf, au Yémen, des pays de l’Afrique de l’Ouest aux Balkans en guerre… 

En 1994, il entame en solo un travail de réalisateur. Il a depuis réalisé plus de 25 films pour la télévision et participe à des projets de création artistique, ainsi qu'à des captations de spectacles. Avec la compagnie Anou Skan depuis 2010, pour la création de « Chant/Contrechamp », « Collecte de Gestes » et toutes les captations vidéos des spectacles et du festival Croisements.

 

 

portrait

Soufiane Desroziers, fils d'un père pianiste, baigne dans la musique depuis son plus jeune âge. Après quelques années de solfège et de pratique instrumentale, il développe rapidement un univers singulier et sa propre conception de la musique et du son. En 2010, il découvre et se passionne pour la production de musique électronique. Puis, en véritable boulimique de la composition, il enchaîne les projets et les collaborations, tout en étant en perpétuelle recherche d’un métissage électronique et acoustique.

C'est récemment, avec la compagnie Anou Skan, qu'il compose pour la première fois pour la danse. C’est l’occasion pour lui d'aborder sa musique d’une nouvelle manière, de lui ouvrir de nouvelles perspectives et de combler sa quête d'accomplissement.

 

portrait

Gislaine Drahy trace, depuis plus de trente ans, le libre parcours de sa compagnie, le Théâtre Narration, en s’attachant, dans ses créations comme dans ses différentes actions, à transmettre la force de grands textes, littéraires ou dramatiques, appartenant surtout au domaine contemporain. Cet engagement aux côtés des auteurs et des textes lui fait envisager la scène comme une chambre d’écoute et d’échos, un paysage vibrant, fait de nuances et de profondeur, d’affleurements du sensible…
Se recentrant aujourd’hui sur sa pratique d’interprète, elle n’en oublie pas moins son principe majeur : « tout accès au réel est de l’ordre de la rencontre ».

 

 

En savoir plus sur la compagnie : www.theatrenarration.com

 

portrait

Elsa Ille est musicienne accordéoniste, comédienne et enseignante. 
Après avoir joué dans des groupes de chanson à texte dans la région lyonnaise dans les années 1990-2000, son parcours musical l’emmène vers les musiques traditionnelles, et depuis dix ans plus particulièrement vers les pays d'Europe de l'Est. La découverte de ces pays, de leur langue et de leur culture, l'a amené à travailler auprès de musiciens lors de voyages en Serbie, Roumanie, Bulgarie, Macédoine, Grèce, Turquie… et aussi à transmettre ces répertoires par le biais d'ateliers qu'elle anime avec son association « A l’Ouest des Balkans » crée en 2009, pour la promotion des cultures des pays de l’Est, et dont elle est directrice artistique.

Elle fait partie de différentes formations de musique des Balkans dont : Musafiri, Ciocolata et les
Kanards des Balkans.
Elle donne des cours d’accordéon et de musique traditionnelle en école de musique (Conservatoire de Meyzieu, école de musique de Chazay d’Azergues), et est titulaire du Diplôme d’Etat en Musiques Traditionnelles.
Parallèlement à la musique, son envie de participer à des projets artistiques transversaux l’amène à se former en théâtre dès la fin des années 90, et à participer à nombre de spectacles pluridisciplinaires avec plusieurs compagnies de la région lyonnaise. Depuis 2007 les créations auxquelles elle participe s'adressent au jeune public.

 

Dernière création, Mahaleb, musiques turques et arméniennes : https://www.facebook.com/Mahaleb1

 

portrait

Abbas Jannesari joue depuis 20 ans plusieurs instruments de percussion persane tels que le DAF et le TOMBAK, aussi bien que les instruments à cordes comme le TANBOUR et le SETAR, qu’il a appris auprès de maîtres musiciens comme Reza Salehi, Sirvan Motevasel, M. Jalalian et M. Zargaria. Mais il a également affiné sa compréhension de la musique en assistant régulièrement aux cérémonies Soufies dans différents couvents de derviches à Téhéran.

Il a également suivi un cursus en Master de sociologie à l’université de Téhéran et écrit son mémoire sur l’histoire de l’Iran à travers les rythmes de la musique et de la danse.
Aujourd’hui installé à Lyon depuis 4 ans, il offre des concerts de musique traditionnelle des différentes régions de l’Iran.

Il intervient au sein d’ateliers de rythme/percussion et de chant d’Iran, ainsi qu’en accompagnant les ateliers de danse de tournoiement à Anou Skan.

 

portrait

Noëmie Marchaland, formée au sein de l'école de danse Blanche Burlin et du Conservatoire National de Région de Nantes, est titulaire de l'Examen d'Aptitude Technique (EAT) en danse contemporaine. Par la suite, elle intègre la formation « De l'interprète à l'auteur » au CCN de Rillieux-la-Pape dirigée par Maguy Marin, puis choisit de poursuivre ses études avec un Master en ethnomusicologie et anthropologie de la danse, au sein de l'université Paris Ouest Nanterre La Défense.

Elle suit depuis plusieurs années les cours de danse proposés par la compagnie Anou Skan.

 

 

 

 

portrait

Carole Marque Bouaret est clarinettiste, chanteuse et enseignante.

En parallèle à son parcours de musique classique, elle pratique, depuis 2006, la musique des Balkans et la musique du Moyen-Orient à travers divers groupes de musique dans lesquels elle chante et joue (clarinette, clarinette basse et doudouk). Puis, de nombreux voyages en Turquie (2007-2014) lui permettent d'explorer la clarinette turque notamment grâce à Selim et Ramazan Sesler. Elle pratique cette musique avec le groupe Mendiliz pendant 2 ans. Puis, durant une année à Istanbul (2014 -2015) elle apprend le turc, la clarinette turque avec Ramazan Sesler et Caner Malkoç, le chant et le baglama (instrument traditionnel à cordes) avec Mehmet Salih Inan.
Issue d’une famille arménienne de Turquie, elle se rapproche tout naturellement de la musique arménienne.

Diplômée d’Etat elle donne des cours de clarinette et de formation musicale au Conservatoire de Meyzieu et à l’école de musique de Décines (69). Par ailleurs, elle est musicienne et chanteuse dans le duo CADDY (compositions originales chanson, rock, pop...).

 

Dernière création, Mahaleb, musiques turques et arméniennes : https://www.facebook.com/Mahaleb1

 

portrait

Federica Melcore est danseuse de danses traditionnelles de l’Italie du sud. Originaire du Salento, l’extrémité du sud-est de l’Italie, dans la région des Pouilles, elle déménage à Lyon en 2013. Titulaire d'un Master 2 en Langues Etrangères Appliquées à l’université Lyon 3, elle s’intéresse depuis son adolescence aux phénomènes de redécouverte des musiques et des danses traditionnelles de l’Italie du sud (pizzica pizzica, tarantella calabrese, tammurriata). Elle suit des séminaires d’approfondissement de danses populaires avec l’association Tarantarte, dans le Salento (Pouilles) avec Maristella Martella.

A Lyon elle anime des ateliers de découverte de tarentelles avec la collaboration de l’association Sixième Continent et le centre CCO Pierre Lachaize de Villeurbanne, dans le cadre du festival folk La Campanule. 

 

portrait

Giovanna Parpagiola enseigne la danse aux enfants au sein de la compagnie Anou Skan. Elle aime insuffller le goût du corps en mouvement et en "osmose" avec la musique.

 

Pour en savoir plus : https://compagniedirada.jimdo.com/

 

 

 

portrait

Marcelo Sepulveda, né à Santiago du Chili, étudie la danse contemporaine, classique et la composition au Centre Espiral à Santiago du Chili. Parallèlement, il se nourrit de pratiques comme le Hatha Yoga, le Taï Chi, la danse-contact, l’improvisation et les danses traditionnelles du Chili.

En 1993, il quitte le Chili pour venir en France rejoindre la Compagnie Maguy Marin (entre 1996 et 2004).

Avec la création de la Compagnie Trama Luna en 2006, il produit plusieurs projets chorégraphiques et intervient dans différentes structures de la région Rhône-Alpes.

En 2015, il rejoint la compagnie Maguy Marin en tant qu'interprète.

 

 

portrait

Claire Terral, comédienne, a choisi depuis une quinzaine d'années de privilégier dans son travail les petites formes et la lecture à voix haute.  

Théâtres, médiathèques, Maisons de la poésie, accueillent ses lectures, créées en solo ou au sein de compagnies.
Elle dirige également des ateliers de pratique artistique, anime des formations autour de la lecture à voix haute, peint, écrit, et invente des projets aux frontières du théâtre, de la poésie et des arts plastiques. Elle poursuit ainsi sa recherche et sa réflexion sur le regard et l’écoute, la présence, les mots, le silence... tout en inscrivant résolument son travail dans une dimension d’éducation populaire et de partage de la création.
 
Lectures à voix haute : claire-terral.over-blog.com
 

Et la mémoire de Violeta Parra…

 

 

Partenaires

Donateurs

Plus que jamais, nous restons reliés à nos amis artistes d'Istanbul, Omer Ongun et Levent Soy. Nous les invitons de nouveau en 2017. La campagne de financement participatif pour nous aider à financer leur venue est lancée !

 

Anou Skan remercie vivement l'ensemble des donateurs ayant participé à la campagne de financement participatif : 

 

Anne Monteil-Bauer, Madeleine Courtois, Elisabeth Diamantidis, Marie-Pierre Gillet, Anne-Françoise Giraud, Nuch Grenet, Camelia Horvat, Jean-Marc Hubert, Marie-Pierre Le Mouëllic, Patrick Marchaland, Hugues Meignan, Anne Pariente, Michèle Prélonge, Michel Riera, Odile Rigotti, Lionel Romieu, Johan Soubise, Laurent Soubise, Nathalie Soubise, Jean et Micheline Soubise, Claire Terral, Sara Vidal.

Vous souhaitez nous aider à financer la venue de nos amis artistes d'Istanbul ? 

 

Quelque soit son montant, votre don* participera à l'invitation de nos amis danseurs turcs, Omer Ongun et Levent Soy. Ils sont danseurs du Bogazici Performing Arts Ensemble (BGST), dont le projet est basé sur l’idée d’une paix fraternelle, représentant la richesse multiculturelle et la diversité des danses et musiques d’Anatolie.

 

* Votre don est déductible de vos impôts sur le revenu à raison de 66 %, dans la limite de 20 % de votre revenu. Un reçu fiscal vous sera adressé en retour.

 

Nous vous remercions de tout notre cœur !

 

Croisements édition 4 est subventionné par

                             

Le lieu : Ramdam

 

 

 

 

 

 

 

Editions précédentes

Lors des éditions précédentes, nous avons invité : Jean Alex Benetto (danses traditionnelles grecques), Taxiarchis Vassilakos (danse contemporaine et rebetiko de Grèce), Sharok Moskin Ghalam (danse Soufi), Philippe Vincenot (comédien), Elisabeth Diamantidis (comédienne), Gulay Hacer Toruk (chanteuse, Turquie), Borys Cholewka (Chanteur, Ukraine), Bérengère Valour (danseuse), Lionel Tardif (cinéaste), Jérôme Cler (ethomusicologue), Isabelle Courroy (musicienne), Omer Ongun (danseur, Turquie), Levent Soy (danseur, Turquie), Isabelle Bonnadier (chanteuse), Max defender « Old Eagle Man » (chants Sioux, USA), Yasmina Sana (chanteuse), Siavash Razdanifar (musicien, Iran).

 

Edition 1 (2012)

 

Presse

« La compagnie Anou Skan a fait de la rencontre avec d’autres cultures sa priorité. Cette passion se concrétise aujourd’hui par « Croisements », une journée entièrement dédiée aux traditions venues d’ailleurs :ateliers danses grecques et chant slave, soupe, rencontres et le soir venu un spectacle qui nous mènera en Asie Mineure comme en Sibérie.parmi les points forts, une danse-lecture d’après Eschyle, mettant en scène diverses constellations. Et un vertigineux solo solo soufi de Sharohk Moshkin Ghalam, un ancien du théâtre du Soleil de Mnouchkine. Succès mérité : c'est complet ! »

Le Progrès, David S. Tran - 11  février 2012

 

 

Edition 3 (2015)

 

 

anou.skan@yahoo.fr

Pour faire un don à partir de 5 € 

Anou Skan    Créations    Cours et stages   Rendez-vous    Photos    Contacts

 

 

 

 

 

 

 

 

anou.skan@yahoo.fr

Retour

 

 

 

 

 

 

 

 

Je fais un don